chef d'équipe de conducteurs grutiers    
conducteur de grue    
conducteur de grue dans un port    
conducteur de grue marteau    
conducteur de grue à moteurs    
conducteur de grue à tour    
conducteur de grue à vapeur    
conductrice de grue    
conductrice de grue dans un port    
conductrice de grue marteau    
conductrice de grue sur porteur    
conductrice de grue à moteurs    
conductrice de grue à tour    
conductrice de grue à vapeur    
conductrice d’auto-grue    
contremaître de grutiers    
contremaîtresse de grutiers    

"conducteur de grue �� moteurs "

(Französisch → Deutsch)
TERMINOLOGY
see also In-Context Translations below

conducteur de grue à moteurs | conductrice de grue à moteurs

Motorkranführer | Motorkranführerin


conducteur de grue marteau | conductrice de grue marteau | conducteur de grue à tour/conductrice de grue à tour | conducteur de grue marteau/conductrice de grue marteau

Turmdrehkranführer | Turmdrehkranführerin | Turmdrehkranführer/Turmdrehkranführerin | Turmkranführer


conducteur d’auto-grue/conductrice d’auto-grue | conductrice de grue sur porteur | conducteur de grue mobile/conductrice de grue mobile | conductrice d’auto-grue

Mobilkranführer | Mobilkranführerin | Autokranführer | Autokranführer/Autokranführerin


conducteur de grue à moteurs | conductrice de grue à moteurs

Motorkranführer | Motorkranführerin


chef d'équipe de conducteurs grutiers | contremaître de grutiers | contremaîtresse de grutiers | superviseur de conducteurs de grue/superviseuse de conducteurs de grue

Aufsichtskraft Kranarbeiten | Baumaschinenpolier | Aufsichtskraft Kranarbeiten | Baumaschinenpolierin


conducteur de grue à vapeur | conductrice de grue à vapeur

Dampfkranführer | Dampfkranführerin


conducteur de grue à tour | conductrice de grue à tour

Turmkranführer | Turmkranführerin


conducteur de grue dans un port | conductrice de grue dans un port

Hafenkranführer | Hafenkranführerin


conducteur de grue | conductrice de grue

Kranführer | Kranführerin
IN-CONTEXT TRANSLATIONS
Par son arrêt n° 96/2000 du 20 septembre 2000, la Cour a en effet constaté que l'article 80, § 1, de la loi du 9 juillet 1975 établissait une discrimination entre, d'une part, les personnes victimes d'un accident de roulage impliquant plusieurs véhicules et pour lequel il n'est pas possible de déterminer lequel des conducteurs est responsable des dommages et, d'autre part, entre autres les personnes victimes d'un accident de roulage causé par un véhicule à moteur non identifié.

In seinem Entscheid Nr. 96/2000 vom 20. September 2000 hat der Gerichtshof nämlich festgestellt, dass Artikel 80 § 1 des Gesetzes vom 9. Juli 1975 eine Diskriminierung beinhaltete zwischen einerseits den Personen, die Opfer eines Verkehrsunfalls sind, an dem verschiedene Fahrzeuge beteiligt sind und bei dem nicht ermittelt werden kann, welcher Fahrer für den Schaden haftbar ist, und andererseits unter anderem den Personen, die Opfer eines Verkehrsunfalls sind, der durch ein nicht identifiziertes Kraftfahrzeug verursacht wurde.


Lorsqu'une infraction à la présente loi et à ses arrêtés d'exécution est commise avec un véhicule à moteur, immatriculé au nom d'une personne morale, les personnes physiques qui représentent la personne morale en droit sont tenues de communiquer l'identité du conducteur au moment des faits ou, s'ils ne la connaissent pas, de communiquer l'identité de la personne responsable du véhicule.

Wird ein Verstoß gegen das vorliegende Gesetz und seine Ausführungserlasse mit einem auf den Namen einer juristischen Person eingetragenen Motorfahrzeug begangen, sind die natürlichen Personen, die die juristische Person rechtlich vertreten, verpflichtet, die Identität des Führers zum Zeitpunkt der Tat oder, wenn sie diese nicht kennen, die Identität der für das Fahrzeug verantwortlichen Person mitzuteilen.


Comme le relève le Conseil des ministres, l'article 62 précité doit être lu à la lumière des articles 67bis et 67ter des mêmes lois coordonnées, qui disposent : ' Art. 67 bis. Lorsqu'une infraction à la présente loi et à ses arrêtés d'exécution est commise avec un véhicule à moteur, immatriculé au nom d'une personne physique et que le conducteur n'a pas été identifié au moment de la constatation de l'infraction, cette infraction est censée avoir été commise par le titulaire de la plaque d'immatriculation du véhicule.

Wie der Ministerrat hervorhebt, ist der vorerwähnte Artikel 62 im Lichte der Artikel 67bis und 67ter derselben koordinierten Gesetze zu betrachten, die bestimmen: ' Art. 67 bis. Wird ein Verstoß gegen das vorliegende Gesetz und seine Ausführungserlasse mit einem auf den Namen einer natürlichen Person zugelassenen Motorfahrzeug begangen und der Führer bei der Feststellung des Verstoßes nicht identifiziert, wird davon ausgegangen, dass dieser Verstoß vom Inhaber des Nummernschilds des Fahrzeugs begangen worden ist.


« L'article 38, § 5, de la loi relative à la police de la circulation routière (les lois relatives à la police de la circulation routière, coordonnées par l'arrêté royal du 16 mars 1968), inséré par la loi du 21 avril 2007, viole-t-il les articles 10 et 11 de la Constitution, en ce qu'une déchéance du droit de conduire doit obligatoirement être infligée à un conducteur qui commet une infraction visée par cette disposition avec un véhicule à moteur de la catégorie pour laquelle il dispose d'un permis de conduire valable, plus précisément avec une motocyclette pour laquelle il dispose d'un permis de conduire valable pour la catégorie A, et en ce que la réintégration dans le droit de conduire doit être subordonnée à la réussite d'un examen théorique ou pratique si, au moment de l'infraction, ce conducteur dispose aussi, mais depuis moins de deux ans, d'un permis de conduire pour la catégorie B, alors que ce n'est pas le cas d'un même conducteur qui ne dispose pas simultanément d'un permis de conduire pour la catégorie B depuis moins de deux ans ?

« Verstösst Artikel 38 § 5 des Gesetzes über die Strassenverkehrspolizei (durch den königlichen Erlass vom 16. März 1968 koordinierte Gesetze über die Strassenverkehrspolizei), eingefügt durch das Gesetz vom 21. April 2007, gegen die Artikel 10 und 11 der Verfassung, indem einem Führer, der einen Verstoss, auf den sich diese Bestimmung bezieht, mit einem Motorfahrzeug der Klasse, für die er im Besitz eines gültigen Führerscheins ist, begeht, insbesondere mit einem Motorrad, für das er im Besitz eines gültigen Führerscheins der Klasse A ist, verpflichtend die Entziehung der Fahrerlaubnis aufzuerlegen und die Wiedererlangung der Fahrerlaubnis vom Bestehen einer theoretischen oder praktischen Prüfung abhängig zu machen ist, wenn dieser Führer zum Zeitpunkt des Verstosses zugleich, jedoch seit weniger als zwei Jahren, im Besitz eines Führerscheins der Klasse B ist, während dies nicht gilt für den gleichen Führer, der nicht zugleich seit weniger als zwei Jahren im Besitz eines Führerscheins der Klasse B ist?


For more results, go to https://pro.wordscope.com to translate your documents with Wordscope Pro!
3. « L'article 38, § 5, de l'arrêté royal du 16 mars 1968 portant coordination des lois relatives à la police de la circulation routière viole-t-il le principe constitutionnel d'égalité et de non-discrimination et les articles 10 et 11 de la Constitution, combinés avec le principe général de droit de la sécurité juridique, en ce qu'il impose au juge (sauf les exceptions légales inscrites à l'article 38, § 5, alinéas 2 et 3, de l'arrêté royal précité) l'obligation légale de prononcer la déchéance du droit de conduire et de subordonner la réintégration dans le droit de conduire au moins à la réussite de l'examen théorique ou pratique s'il condamne du chef d'une infraction commise avec un véhicule à moteur pouvant donner lieu à une déchéance du droit de conduire et que les coupables sont titulaires depuis moins de deux ans du permis de conduire B, interprété en ce sens que le coupable est titulaire du permis de conduire B depuis la date d'entrée en vigueur de la loi au 1 septembre 2007, alors que cette obligation légale ne s'appliquait pas auparavant, mais s'applique actuellement de facto aussi potentiellement à tous les conducteurs qui commettent une infraction avec un véhicule à moteur pouvant donner lieu à une déchéance du droit de conduire et qui sont titulaires du permis de conduire B depuis le 1 septembre 2005 (c'est-à-dire tous les conducteurs qui ont obtenu leur permis de conduire jusqu'à deux ans avant l'entrée en vigueur de la loi, le 1 septembre 2007) ?

3. « Verstösst Artikel 38 § 5 des königlichen Erlasses vom 16. März 1968 zur Koordinierung der Gesetze über die Strassenverkehrspolizei gegen den Verfassungsgrundsatz der Gleichheit und Nichtdiskriminierung und gegen die Artikel 10 und 11 der Verfassung, in Verbindung mit dem allgemeinen Rechtsgrundsatz der Rechtssicherheit, indem er dem Richter (von den in Artikel 38 § 5 Absätze 2 und 3 des vorerwähnten königlichen Erlasses vorgesehenen gesetzlichen Ausnahmen abgesehen) die gesetzliche Verpflichtung auferlegt, die Entziehung der Fahrerlaubnis auszusprechen und die Wiedererlangung der Fahrerlaubnis mindestens vom Bestehen der theoretischen oder praktischen Prüfung abhängig zu machen, wenn die Verurteilung wegen eines mit einem Motorfahrzeug begangenen Verstosses erfolgt, der zu einer Entziehung der Fahrerlaubnis Anlass geben kann, und der Schuldige seit weniger als zwei Jahren Inhaber des Führerscheins der Klasse B ist, dahingehend ausgelegt, dass der Schuldige seit dem Datum des Inkrafttretens dieses Gesetzes am 1. September 2007 Inhaber des Führerscheins der Klasse B ist, während diese gesetzliche Verpflichtung vorher nicht galt, nunmehr aber de facto auch potentiell für alle Führer gilt, die mit einem Motorfahrzeug einen Verstoss begehen, der zu einer Entziehung der Fahrerlaubnis Anlass geben kann, und die seit dem 1. September 2005 Inhaber des Führerscheins der Klasse B sind (d.h. alle Führer, die bis zu zwei Jahren vor dem Inkrafttreten des Gesetzes am 1. September 2007 ihren Führerschein erhielten)?


3. « L'article 38, § 5, de l'arrêté royal du 16 mars 1968 portant coordination des lois relatives à la police de la circulation routière viole-t-il le principe constitutionnel d'égalité et de non-discrimination et les articles 10 et 11 de la Constitution, combinés avec le principe général de droit de la sécurité juridique, en ce qu'il impose au juge (sauf les exceptions légales inscrites à l'article 38, § 5, alinéas 2 et 3, de l'arrêté royal précité) l'obligation légale de prononcer la déchéance dans le droit de conduire et de subordonner la réintégration du droit de conduire au moins à la réussite de l'examen théorique ou pratique s'il condamne du chef d'une infraction commise avec un véhicule à moteur pouvant donner lieu à une déchéance du droit de conduire et que les coupables sont titulaires depuis moins de deux ans du permis de conduire B, interprété en ce sens que le coupable est titulaire du permis de conduire B depuis la date d'entrée en vigueur de la loi au 1 septembre 2007, alors que cette obligation légale ne s'appliquait pas auparavant, mais s'applique actuellement de facto aussi potentiellement à tous les conducteurs qui commettent une infraction avec un véhicule à moteur pouvant donner lieu à une déchéance du droit de conduire et qui sont titulaires du permis de conduire B depuis le 1 septembre 2005 (c'est-à-dire tous les conducteurs qui ont obtenu leur permis de conduire jusqu'à deux ans avant l'entrée en vigueur de la loi, le 1 septembre 2007) ?

3. « Verstösst Artikel 38 § 5 des königlichen Erlasses vom 16. März 1968 zur Koordinierung der Gesetze über die Strassenverkehrspolizei gegen den Verfassungsgrundsatz der Gleichheit und Nichtdiskriminierung und gegen die Artikel 10 und 11 der Verfassung, in Verbindung mit dem allgemeinen Rechtsgrundsatz der Rechtssicherheit, indem er dem Richter (von den in Artikel 38 § 5 Absätze 2 und 3 des vorerwähnten königlichen Erlasses vorgesehenen Ausnahmen abgesehen) die gesetzliche Verpflichtung auferlegt, die Entziehung der Fahrerlaubnis auszusprechen und die Wiedererlangung der Fahrerlaubnis mindestens vom Bestehen der theoretischen oder praktischen Prüfung abhängig zu machen, wenn die Verurteilung wegen eines mit einem Motorfahrzeug begangenen Verstosses erfolgt, der zu einer Entziehung der Fahrerlaubnis Anlass geben kann, und der Schuldige seit weniger als zwei Jahren Inhaber des Führerscheins der Klasse B ist, dahingehend ausgelegt, dass der Schuldige seit dem Datum des Inkrafttretens dieses Gesetzes am 1. September 2007 Inhaber des Führerscheins der Klasse B ist, während diese gesetzliche Verpflichtung vorher nicht galt, nunmehr aber de facto auch potentiell für alle Führer gilt, die mit einem Motorfahrzeug einen Verstoss begehen, der zu einer Entziehung der Fahrerlaubnis Anlass geben kann, und die seit dem 1. September 2005 Inhaber des Führerscheins der Klasse B sind (d.h. alle Führer, die bis zu zwei Jahren vor dem Inkrafttreten des Gesetzes am 1. September 2007 ihren Führerschein erhielten)?


Les conducteurs de la première catégorie seraient, par application de l'article 36 de la loi sur la circulation routière, punis plus lourdement puisqu'ils sont punis d'une peine d'emprisonnement et d'une amende (ou d'une de ces peines seulement) et d'une déchéance du droit de conduire un véhicule à moteur, alors que les conducteurs de la deuxième catégorie ne seraient punis que d'une peine d'emprisonnement et d'une amende (ou d'une de ces peines seulement).

Die Radfahrer der ersten Kategorie würden in Anwendung von Artikel 36 des Strassenverkehrsgesetzes schwerer bestraft, da sie mit einer Gefängnisstrafe und einer Geldbusse (oder mit nur einer dieser Strafen) und mit einer Entziehung der Erlaubnis zum Führen eines Motorfahrzeugs bestraft würden, während die Radfahrer der zweiten Kategorie nur mit einer Gefängnisstrafe und einer Geldbusse (oder mit nur einer dieser Strafen) bestraft würden.


Les engins dont les moteurs .. (texte inchangé jusqu'à "–grues mobiles");

Maschinen und Geräte .(bleibt unverändert bis: Mobilkrane; )


considérant que la procédure de détermination du point de référence de place assise dans les véhicules à moteur figure à l'annexe III de la directive 77/649/CEE du Conseil, du 27 septembre 1977, concernant le rapprochement des législations des États membres relatives au champ de vision du conducteur des véhicules à moteur (5); que, par conséquent, il n'est pas nécessaire de la décrire à nouveau dans la présente directive; que la présente directive doit renvoyer à la directive 74/297/CEE du Conseil, du 4 juin 1974, concernant le rapprochement des législations des États membres relatives à l'aménagement intérieur des véhicules à moteur (comportement du dispositif de conduite en cas de choc) (6); qu'il est fait référence au Code of Federal Regulations des États-Unis d'Amérique (7),

Das Verfahren zur Bestimmung des Bezugspunkts für die Sitzplätze in Kraftfahrzeugen ist in Anhang III der Richtlinie 77/649/EWG des Rates vom 27. September 1977 zur Angleichung der Rechtsvorschriften der Mitgliedstaaten über das Sichtfeld der Fahrer von Kraftfahrzeugen (5) beschrieben und braucht daher in der vorliegenden Richtlinie nicht wiederholt zu werden. Auf die Richtlinie 74/297/EWG des Rates vom 4. Juni 1974 zur Angleichung der Rechtsvorschriften der Mitgliedstaaten über die Innenausstattung von Kraftfahrzeugen (Verhalten der Lenkanlage bei Unfallstößen) (6) ist in der vorliegenden Richtlinie Bezug zu nehmen. Ferner wird auf den "Code of Federal Regulations" der USA (7) verwiesen -




www.wordscope.com (v4.0.br.77)

conducteur de grue �� moteurs

Date index:2021-01-18 -

Pour agences de traduction et traducteurs - For translation agencies & translators

Paris - Brussels - Montreal - Genève - Luxembourg - Madrid

Wordscope - Professional computer-assisted translation tools (CAT tools)