WordscopeLooking for the accurate translation of a word in context?
Wordscope has indexed thousands of quality sites to help you!
Share this page!
   
Wordscope Video
“Yes, I survived cancer. But that doesn't define me - TED Talks -”

(video with English subtitles)

Translation of "chirurgie générale " (French → English) :

TERMINOLOGY
see also In-Context Translations below


chirurgie générale

endocrine surgery | lower gastrointestinal surgery | general surgery | transplant surgery






chirurgien général | chirurgienne générale | chirurgien généraliste | chirurgienne généraliste | chirurgien en chirurgie générale | chirurgienne en chirurgie générale

general surgeon


chirurgie esthétique | chirurgie plastique | chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique

aesthetic surgery | plastic surgery specialty | cosmetic surgery | plastic surgery


chirurgie abdominale | chirurgie gastro-entérologique | chirurgie viscérale

gastroenterological surgery


chirurgien en chirurgie générale [ chirurgienne en chirurgie générale ]

surgeon general


réaliser une opération de VATS | réaliser une opération de chirurgie thoracique assistée par vidéo | réaliser une opération de chirurgie thoracique vidéo-assistée

conduct video assisted thoracoscopic surgery | perform video-assisted thoracoscopic surgery | conduct VATS | perform VATS


chirurgie non effractive | chirurgie non sanglante | chirurgie non invasive | chirurgie à invasion minimale

minimal invasive surgery | non invasive surgery
IN-CONTEXT TRANSLATIONS
— après l'insertion d'une clause générale anti-abus dans la directive 90/435/CE, procéder dans les meilleurs délais à l'intégration d'une clause générale anti-abus dans la directive 2003/43/CE et présenter des propositions visant à introduire une clause générale anti-abus dans la directive 2005/19/CE et dans d'autres actes législatifs pertinents de l’Union;

— Following the introduction of a General Anti-Abuse Rule (GAAR) into Directive 90/435/EC, to proceed as soon as possible with the introduction of a GAAR into Directive 2003/49/EC and to bring forward proposals for a GAAR to be introduced into the Directive 2005/19/EC and other relevant Union legislation.


Q. considérant que le manque à gagner global pour les États résultant du contournement de l'impôt sur les sociétés est généralement compensé par une augmentation du niveau général de taxation, une réduction des services publics ou une hausse des emprunts nationaux, ce qui a pour effet de léser les autres contribuables et de porter préjudice à l'économie en général;

Q. whereas the overall loss in State revenues due to tax avoidance from corporate taxation is generally compensated for by either raising the overall level of taxation, cutting public services, or increased national borrowing, thereby damaging other taxpayers as well as the overall economy;


C. considérant que, selon le haut-commissariat des Nations unies aux droits de l'homme, au moins 198 personnes ont été tuées depuis le mois d'avril 2015, notamment dans le quartier de Ngagara, à Bujumbura, où 9 civils auraient été sommairement exécutés par des forces de police le 13 octobre 2015; qu'à la demande du secrétaire général de l'ONU, une commission d'enquête a été créée par le procureur général du Burundi;

C. whereas according to the Office of the High Commissioner for Human Rights (OHCHR) at least 198 people have been killed since April 2015, including the summary execution of 9 civilians on 13 October 2015 in the Bujumbura neighbourhood of Ngarara, allegedly by members of the police; whereas following a call from the UN Secretary-General a committee of inquiry has been set up by the Attorney-General of Burundi;


6. condamne l'assassinat du général Adolphe Nshimirimana, la tentative d'assassinat du général Prime Niyongabo et les agressions et les meurtres de membres des forces de sécurité burundaises;

6. Condemns the assassination of General Adolphe Nshimirimana, the attempted assassination of General Prime Niyongabo and the attacks and killings perpetrated on Burundian security forces;


5. est vivement préoccupé, à cet égard, par le licenciement du procureur général, et rappelle au gouvernement que le parquet est un organe constitutionnel indépendant en vertu de la constitution des Maldives et que le procureur général doit être en mesure d'accomplir la mission légitime que lui confère la constitution sans interférence politique arbitraire ni intimidation par d'autre organes gouvernementaux;

5. Expresses its strong concern, in this context, about the dismissal of the prosecutor‑general, and reminds the government that the prosecutor-general’s office is an independent constitutional body under the Maldives constitution and that the prosecutor-general must be enabled to carry out his legitimate constitutional mandate without arbitrary political interference or intimidation by other branches of government;


142. charge son Président de transmettre la présente résolution au Conseil, à la Commission, à la vice-présidente de la Commission / haute représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, au représentant spécial de l'Union européenne pour les droits de l'homme, aux gouvernements et aux parlements des États membres, au Conseil de sécurité des Nations unies, au Secrétaire général des Nations unies, au président de la 70 Assemblée générale des Nations unies, au président du Conseil des droits de l'homme des Nations unies, au ...[+++]

142. Instructs its President to forward this resolution to the Council, the Commission, the Vice-President of the Commission/High Representative of the Union for Foreign Affairs and Security Policy, the EU Special Representative for Human Rights, the governments and parliaments of the Member States, the UN Security Council, the UN Secretary-General, the President of the 70 UN General Assembly, the President of the UN Human Rights Council, the UN High Commissioner for Human Rights and the EU Heads of Delegation.


68. invite le SEAE, la Commission et les États membres à apporter leur soutien au réexamen du mandat du mécanisme d'experts sur les droits des peuples autochtones, conformément au document final de la Conférence mondiale sur les peuples autochtones (résolution 69/2 de l'Assemblée générale des Nations unies ), en vue de suivre, d'évaluer et d'améliorer la réalisation des objectifs définis dans la déclaration sur les droits des peuples autochtones; prie instamment les États membres de demander à tous les titulaires d'un mandat au titre des procédures spéciales d'accorder une attention particulière aux questions touchant les femmes et les f ...[+++]

68. Calls on the EEAS, the Commission and the Member States to support the review of the mandate of the Expert Mechanism on the Rights of Indigenous Peoples, in line with the Outcome Document of the World Conference on Indigenous Peoples (UN General Assembly Resolution 69/2 ), with a view to monitoring, evaluating and improving the implementation of the Declaration on the Rights of Indigenous Peoples; urges the Member States to request that all Special Procedure mandate holders pay special attention to issues affecting indigenous women and girls, and systematically report such issues to the UNHRC; urges the EEAS and the Member States to ...[+++]


Ces lanceurs d'alertes devraient être protégés lorsqu'ils font part à l'autorité compétente concernée de leurs soupçons d'inconduite, de méfait, de fraude ou d'activité illégale tout comme ils devraient être protégés lorsque, confrontés à une situation persistante impunie d'inconduite, d'actes répréhensibles, de fraude ou d'activité illégale relative à l'impôt sur les sociétés et susceptible de porter préjudice à l'intérêt général, ils font part de leurs préoccupations au public en général;

Such whistleblowers should be protected if they report suspected misconduct, wrongdoing, fraud or illegal activity to the relevant competent authority, and should also be protected if, in cases of persistently unaddressed misconduct, wrongdoing, fraud or illegal activity in relation to corporate taxation that could affect the public interest, they report their concerns to the public as a whole;


68. invite le SEAE, la Commission et les États membres à apporter leur soutien au réexamen du mandat du mécanisme d'experts sur les droits des peuples autochtones, conformément au document final de la Conférence mondiale sur les peuples autochtones (résolution 69/2 de l'Assemblée générale des Nations unies), en vue de suivre, d'évaluer et d'améliorer la réalisation des objectifs définis dans la déclaration sur les droits des peuples autochtones; prie instamment les États membres de demander à tous les titulaires d'un mandat au titre des procédures spéciales d'accorder une attention particulière aux questions touchant les femmes et les fi ...[+++]

68. Calls on the EEAS, the Commission and the Member States to support the review of the mandate of the Expert Mechanism on the Rights of Indigenous Peoples, in line with the Outcome Document of the World Conference on Indigenous Peoples (UN General Assembly Resolution 69/2), with a view to monitoring, evaluating and improving the implementation of the Declaration on the Rights of Indigenous Peoples; urges the Member States to request that all Special Procedure mandate holders pay special attention to issues affecting indigenous women and girls, and systematically report such issues to the UNHRC; urges the EEAS and the Member States to a ...[+++]


141. charge son Président de transmettre la présente résolution au Conseil, à la Commission, à la vice-présidente de la Commission / haute représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, au représentant spécial de l'Union européenne pour les droits de l'homme, aux gouvernements et aux parlements des États membres, au Conseil de sécurité des Nations unies, au Secrétaire général des Nations unies, au président de la 70 Assemblée générale des Nations unies, au président du Conseil des droits de l'homme des Nations unies, au ...[+++]

141. Instructs its President to forward this resolution to the Council, the Commission, the Vice-President of the Commission / High Representative of the Union for Foreign Affairs and Security Policy, the EU Special Representative for Human Rights, the governments and parliaments of the Member States, the UN Security Council, the UN Secretary-General, the President of the 70 UN General Assembly, the President of the UN Human Rights Council, the UN High Commissioner for Human Rights and the EU Heads of Delegation.


25. charge son Président de transmettre la présente résolution au gouvernement et au Parlement du Burundi, au Conseil ACP-UE, à la Commission, au Conseil de l'Union européenne, à la Communauté de l'Afrique de l'Est et aux gouvernements de ses États membres, à la vice-présidente de la Commission et haute représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, aux institutions de l'Union africaine ainsi qu'au secrétaire général des Nations unies.

25. Instructs its President to forward this resolution to the Government and Parliament of Burundi, the ACP-EU Council, the Commission, the Council, the East African Community and the governments of its member states, the Vice-President of the Commission/High Representative of the Union for Foreign Affairs and Security Policy, the institutions of the African Union and the Secretary-General of the United Nations.


2. condamne fermement les attaques violentes perpétrées récemment et les violations des droits de l'homme, en augmentation, dont les assassinats, les exécutions extrajudiciaires, les atteintes à l'intégrité physique des personnes, les actes de torture et autres traitements cruels, inhumains ou dégradants, les arrestations arbitraires et les détentions illégales, y compris les détentions d'enfants et l'occupation d'écoles par l'armée et la police, ainsi que les violations de la liberté de la presse et de la liberté d'expression et l'impunité générale; demande une enquête approfondie et indépendante sur les meurtres et abus et la traductio ...[+++]

2. Strongly condemns the recent violent attacks and the increased cases of human rights violations and abuses, including assassinations, extra-judicial killings, violations of people’s physical integrity, acts of torture and other cruel, inhuman and/or degrading treatment, arbitrary arrests and illegal detentions, including of children and the occupation of schools by military and police, and violations of the freedom of the press and of expression, as well as the prevalence of impunity; calls for a thorough and independent inquiry into the killings and abuses and for the perpetrators of these acts to be brought to justice;


R. considérant que Ban Ki Moon, secrétaire général des Nations unies, a présenté le 30 novembre 2015 trois options au Conseil de sécurité, recommandant à ce dernier de réviser le mandat de la présence des Nations unies au Burundi en fonction de l'évolution de la situation, ce qui ouvre la voie à une mission de maintien de la paix, en dernier recours, si la crise s'aggrave;

R. whereas on 30 November 2015 the Secretary-General of the United Nations, Ban Ki Moon, made three proposals to the Security Council recommending a revision of the mandate of the UN presence in Burundi on the basis of the evolution of the situation, which opens the door to a peacekeeping mission, as a last resort, should the crisis worsen;


– vu l'accord de paix de Dayton, son cadre général et ses douze annexes,

– having regard to the Dayton Peace Agreement, its general framework and the twelve annexes thereto,


2. constate avec regret que, vingt ans après la fin de la guerre et la mise en place d'un accord‑cadre général exposant les principaux aspects du processus de retour à la paix et ébauchant les futurs contours du pays, les gouvernements successifs ont échoué à construire un État pleinement fonctionnel et autonome;

2. Notes with regret that, 20 years after the end of the war and the setting up of a General Framework Agreement outlining the main aspects of the peace settlement and the future shape of the country, successive governments have failed to build a fully functioning, self-sustainable state;


7. charge son Président de transmettre la présente résolution à la vice-présidente de la Commission et haute représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, au Conseil, à la Commission, à la Présidence de la Bosnie-Herzégovine, au Conseil des ministres de la Bosnie-Herzégovine, à l'Assemblée parlementaire de la Bosnie-Herzégovine, aux gouvernements et aux parlements de la Fédération de Bosnie‑Herzégovine et de la République serbe de Bosnie, au secrétaire-général de l'ONU ainsi qu'aux gouvernements des dix cantons de la Bosnie-Herzégovine.

7. Instructs its President to forward this resolution to the Vice-President of the Commission / High Representative of the Union for Foreign Affairs and Security Policy, the Council, the Commission, the Presidency of Bosnia and Herzegovina, the Council of Ministers of Bosnia and Herzegovina, the Parliamentary Assembly of Bosnia and Herzegovina and the governments and parliaments of the Federation of Bosnia and Herzegovina and the Republika Srpska, the UN Secretary-General and the governments of the 10 counties/cantons of Bosnia and Herzegovina.


2. constate avec regret que, vingt ans après la fin du conflit et la mise en place d'un accord-cadre général exposant les principaux aspects du processus de retour à la paix et ébauchant les futurs contours du pays, les gouvernements successifs ont échoué à faire progresser suffisamment le programme de réforme et à construire un État fonctionnel et autonome;

2. Notes with regret that, 20 years after the end of the conflict and the setting up of a General Framework Agreement outlining the main aspects of the peace settlement and the future shape of the country, successive governments have failed to sufficiently advance the reform agenda and build a fully functioning and self-sustainable state;


F. considérant que, selon le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme (HCDH) et d'autres organisations de défense des droits de l'homme, des violations des droits de l'homme à motivation politique, d'autres atteintes aux droits de l'homme et des actes de violence ont été perpétrés dans le pays tant pendant la période qui a précédé que pendant celle qui a suivi les élections, visant en particulier les militants de l'opposition, les militants des droits de l'homme et les journalistes, notamment Pierre Claver Mbonimpa, dont le fils a été retrouvé mort après son arrestation par la police, Marguerite Barankitse, Antoine Kaburahe et Bob Rugurika; que, de l'avis général ...[+++]

F. whereas, according to the OHCHR and other human rights organisations, politically motivated human rights violations, human rights abuses and acts of violence were carried out in the country during both the pre-election and the post-election periods, targeting opposition activists, human rights defenders and journalists in particular, including Pierre Claver Mbonimpa, whose son was found dead after having been arrested by the police, Marguerite Barankitse, Antoine Kaburahe and Bob Rugurika; whereas there is a widespread perception that these acts are mostly, but not exclusively, linked to state institutions; whereas the prime responsi ...[+++]


– vu la déclaration conjointe du 12 novembre 2015 de Jan Eliasson, vice-secrétaire général des Nations unies, Nkosazana Dlamini-Zuma, présidente de la commission de l'Union africaine, et la VP/HR, Federica Mogherini, sur le Burundi,

– having regard to the joint statement of 12 November 2015 by the Deputy Secretary-General of the UN, Jan Eliasson, the Chairperson of the African Union, Nkosazana Dlamini-Zuma, and the VP/HR, Federica Mogherini, on Burundi,


– vu le dispositif légal et contractuel applicable au secteur des hydrocarbures en République démocratique du Congo (RDC), notamment l'ordonnance-loi n° 81-013 portant législation générale sur les mines et les hydrocarbures, le code minier et le futur code congolais des hydrocarbures, ainsi que les contrats de partage et de production des hydrocarbures,

– having regard to the legal and contractual framework for the hydrocarbons sector in the Democratic Republic of Congo (DRC), including the ‘Ordonnance-Loi n° 81-013 portant législation générale sur les mines et les hydrocarbures’, the ‘Code minier’ and any future ‘Code congolais des hydrocarbures’, as well as the ‘Contrats de Partage et de Production des hydrocarbures’ (CPPs),


– vu la convention pour la protection du patrimoine mondial culturel et naturel, adoptée le 16 novembre 1972 à Paris par la conférence générale de l'Unesco,

– having regard to the Convention Concerning the Protection of the World Cultural and Natural Heritage, adopted on 16 November 1972 in Paris by the General Conference of UNESCO,


12. rappelle qu'en vertu de la convention de Paris sur la protection du patrimoine mondial culturel et naturel, l'exploration et l'exploitation pétrolières ne sont pas compatibles avec le statut de site du patrimoine mondial; insiste en outre sur le fait que le parc naturel des Virunga abrite de nombreuses espèces menacées, telles que l'emblématique gorille des montagnes, dont il ne reste que quelques spécimens sur la planète, ou encore l'okapi, et que l'habitat d'espèces menacées devrait être rigoureusement protégé; salue la décision du gouvernement de la RDC de créer une brigade spéciale de lutte contre le braconnage mais demande au gouvernement d'identifier et de prendre des mesures supplémentaires sur le plan juridique en collaboration ...[+++]

12. Recalls that, according to the Paris Convention on the Protection of World Cultural and Natural Heritage, oil exploration and exploitation are not compatible with World Heritage Site status; stresses, furthermore, that the VNP is home to many endangered species, such as the iconic mountain gorillas (which are among the last on the planet) and the okapis, and that the habitats of endangered species should be strictly protected; welcomes the decision of the DRC Government to create a special anti-poaching brigade, but calls on the government to identify and take additional legal action in cooperation with the CITES secretariat to combat criminal networks involved in the illegal traffic; urges the DRC Government, more broadl ...[+++]


– vu la déclaration commune faite le 10 octobre 2015 par M Federica Mogherini, haute représentante de l'Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, au nom de l'Union européenne, et par M. Thorbjørn Jagland, Secrétaire général du Conseil de l'Europe, à l'occasion de la Journée européenne et mondiale contre la peine de mort,

– having regard to the Joint Declaration of 10 October 2015 by the European Union High Representative for Foreign Affairs and Security Policy, Federica Mogherini, on behalf of the EU, and the Secretary General of the Council of Europe, Thorbjørn Jagland, on the European and World Day against the Death Penalty,


– vu le traité sur le commerce des armes (TCA) adopté par l'Assemblée générale des Nations unies le 2 avril 2013 ,

– having regard to the Arms Trade Treaty (ATT) adopted by the UN General Assembly on 2 April 2013 ,


– vu le pacte international relatif aux droits civils et politiques de 1966, la convention des Nations unies relative aux droits de l'enfant et la convention des Nations unies contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, auxquels l'Égypte est partie, vu les résolutions de l'Assemblée générale des Nations unies, notamment celle du 18 décembre 2014 demandant un moratoire sur l'application de la peine de mort (69/186),

– having regard to the International Covenant on Civil and Political Rights of 1966, the UN Convention on the Rights of the Child and the UN Convention against Torture and Other Cruel, Inhuman or Degrading Treatment or Punishment, to which Egypt is a party; having regard to the UN General Assembly resolutions, in particular that of 18 December 2014 on a moratorium on the use of the death penalty (69/186),